Culture et Patrimoine - Ernest Pérochon

Le plus célèbre de nos écrivains deux-sèvriens naissait le 24 février 1885 au « Tyran » dans une famille d'agriculteurs protestants et, heureuse coïncidence, cette même année, était construite à quelques centaines de mètres de là une école publique au hameau de la Tour Nivelle, Jules FERRY ayant rendu l'enseignement gratuit, laïque et obligatoire en 1881-82.

Le petit Ernest, dès qu'il en eut l'âge, chaussa ses « galoches » pour faire à travers champs le chemin de l'école afin d'y apprendre à lire et écrire. Rapidement, son maître comprit qu'au milieu des petits paysans de sa classe, il avait un élève doté d'une intelligence remarquable. Il fut donc présenté à l'École Supérieure de Bressuire, puis à l’École Normale de PARTHENAY où il a été admis en 1900, major de sa promotion : il avait 15 ans. Après 3 années d’étude, il devint instituteur. Son premier poste l'amena à Courlay pour un remplacement de quelques mois. Il enseigna ensuite dans plusieurs écoles des Deux-Sèvres.

Il épousa en 1907 Wanda Houmeau qui lui donna une petite fille : Simone (future Madame DEBENEST).

Il écrivit ses premiers poèmes en 1908 alors qu'il était en poste à Saint-Paul en Gâtine. C'est ensuite à Vouillé qu'il signa son premier roman « Les creux de maisons ».

Son heure de gloire se situe en 1920 lorsqu'il obtint le prix Goncourt pour « Nêne ».

À 35 ans, il quitte l'enseignement, s'installe avec sa famille avenue de Limoges à Niort. Il se consacre alors à la littérature. Il écrit au total 19 romans, un essai et plusieurs livres scolaires. Il s'éteindra, terrassé par une crise cardiaque, le 10 février 1942.

À la lecture de ses romans, nous comprenons que la petite école du hameau de la Tour Nivelle et la campagne courlitaise sont restées chères à son cœur.

L’école de La Tour Nivelle a bien sûr évolué avec les générations, mais elle a vécu au rythme des saisons jusqu'en 1985 où, par manque d'effectifs (les transports scolaires rendant plus faciles les longs trajets), tous les élèves courlitais ont été regroupés dans le bourg. Désormais, un musée vous fait revivre ce que fut ce lieu de l'éducation à ses débuts. Avec son tableau noir, ses tables d'écoliers et leurs encriers, ses porte-plumes et ses cahiers bien tenus par des élèves attentifs à plaire à leur maître. Comme du temps de celui-ci, il vous sera expliqué la leçon de morale, ou bien, penchés sur les pupitres, exercez-vous à copier la dictée.

Si vous le souhaitez, vous pouvez donc venir enfiler une de ces fameuses blouses noires et participer à la visite animée de la salle de classe. Toute l’année, animations, ateliers ou expositions attendent ceux qui veulent en apprendre un peu plus sur la vie des enfants de notre bocage au début du XXème siècle.

Que ce soit pour redécouvrir l'œuvre d'Ernest Pérochon, entrer dans l'appartement de fonction d'un instituteur au début du XXème siècle, revoir les photos des écoles de COURLAY ou vous promener dans les classes, nous espérons bien vous faire rêver dans ce lieu culturel de notre commune.

 

 

ACTUS

Actualités

CONTACT
MAIRIE de COURLAY 42 rue Salliard du Rivault 79440 COURLAY Tél. : 05.49.72.20.42 Fax : 05.49.72.34.61

*Champs obligatoires